L’« histoire-géo », une invention républicaine ?

L’enseignement de l’histoire-géographie, de l’école primaire à la terminale, est une particularité bien française. Sa mise en place, destinée à assurer une éducation à la citoyenneté qui devait faire de tous les petits Français de bons et loyaux républicains, date, pense-t-on souvent, de l’avènement de l’école républicaine, à la fin du xixe siècle. Encore une représentation que viennent déconstruire les recherches menées par trois historiens, Anne Bruter, Jean-Luc Noël et Philippe Marchand !